SOSTENIBILITE

UNE VITICULTURE SPECIFIQUE UNE APPROCHE BIOLOGIQUE

Réaliser un grand vin, signifie créer un système qui, en plus de préserver l’environnement et le terroir, élargit sa vision personnelle au bien être collectif.
SOSTENIBILITE

UNE VITICULTURE SPECIFIQUE UNE APPROCHE BIOLOGIQUE

Réaliser un grand vin, signifie créer un système qui, en plus de préserver l’environnement et le terroir, élargit sa vision personnelle au bien être collectif.
L

a viticulture, par essence, est un acte d’amour envers la nature. Comme tous les grands sentiments, il est difficile de le transcrire avec des paroles mais plus simple et plus utile de le faire avec des actes, car rien que le respect sacré envers le terroir, donne le jour, au fil du temps, à des grands vins.
S’impliquer dans le domaine ne signifie pourtant pas se limiter à son propre espace de travail, parce qu’agir signifie contribuer, dans un sens pratique et technique, à la sauvegarde et à la survie d’un écosystème bien plus vaste.

A

u Château de Montepò la connaissance est primordiale. Par le biais d’une utilisation technologique rationnelle, on réussit à optimiser et à contenir le travail dans les vignes là-même où sont placés des sets de capteurs reliés à deux centrales principales, externes aux zones de production. Grâce à eux, il est possible de mesurer des valeurs comme la température, la pression atmosphérique, le degré d’humidité dans l’air (hydrométrie) et dans les sols; il est également possible de prévoir d’autres facteurs, comme les variations météorologiques, la direction du vent, son intensité et l’humidité des parties inférieures et supérieures des feuilles de la vigne.

L

a viticulture, par essence, est un acte d’amour envers la nature. Comme tous les grands sentiments, il est difficile de le transcrire avec des paroles mais plus simple et plus utile de le faire avec des actes, car rien que le respect sacré envers le terroir, donne le jour, au fil du temps, à des grands vins.
S’impliquer dans le domaine ne signifie pourtant pas se limiter à son propre espace de travail, parce qu’agir signifie contribuer, dans un sens pratique et technique, à la sauvegarde et à la survie d’un écosystème bien plus vaste.

A

u Château de Montepò la connaissance est primordiale. Par le biais d’une utilisation technologique rationnelle, on réussit à optimiser et à contenir le travail dans les vignes là-même où sont placés des sets de capteurs reliés à deux centrales principales, externes aux zones de production. Grâce à eux, il est possible de mesurer des valeurs comme la température, la pression atmosphérique, le degré d’humidité dans l’air (hydrométrie) et dans les sols; il est également possible de prévoir d’autres facteurs, comme les variations météorologiques, la direction du vent, son intensité et l’humidité des parties inférieures et supérieures des feuilles de la vigne.

L

es informations instantanées obtenues sont ensuite croisées puis traitées afin d’appliquer les opérations nécessaires en des points précis du vignoble. Les bénéfices de ce système préventif améliorant ostensiblement l’entière gestion agronomique du Domaine, se produisent immédiatement, en effet, la principale source de pollution- à savoir les déplacements d’engins agricole- est réduite à une stricte et nécessaire activité.
La culture sèche permet de réduire la consommation énergétique habituellement produite pour fournir les ressources hydriques. L’eau de pluie tombée dans des bassins de récupération parvient au Château grâce à des systèmes de puits artésiens pour être ensuite réutilisée à l’irrigation des potagers et des jardins du Domaine. La façon d’entretenir la végétation, les oliviers, les châtaigniers, les bois, les sentiers permettant le passage des promeneurs, des cyclistes ou des cavaliers autour du Domaine permet à la faune et à la flore de vivre à son rythme, reflet de l’esprit écologique de la famille Biondi Santi.

L

es informations instantanées obtenues sont ensuite croisées puis traitées afin d’appliquer les opérations nécessaires en des points précis du vignoble. Les bénéfices de ce système préventif améliorant ostensiblement l’entière gestion agronomique du Domaine, se produisent immédiatement, en effet, la principale source de pollution- à savoir les déplacements d’engins agricole- est réduite à une stricte et nécessaire activité.
La culture sèche permet de réduire la consommation énergétique habituellement produite pour fournir les ressources hydriques. L’eau de pluie tombée dans des bassins de récupération parvient au Château grâce à des systèmes de puits artésiens pour être ensuite réutilisée à l’irrigation des potagers et des jardins du Domaine. La façon d’entretenir la végétation, les oliviers, les châtaigniers, les bois, les sentiers permettant le passage des promeneurs, des cyclistes ou des cavaliers autour du Domaine permet à la faune et à la flore de vivre à son rythme, reflet de l’esprit écologique de la famille Biondi Santi.

LE CHÂTEAU DE MONTEPÒ

UNE HISTOIRE DE VIN

A le Château de Montepò, Jacopo Biondi Santi dans trouvé les conditions idéales pour couronner de succès son ambitieux projet de valorisation viticole.

LE CHÂTEAU DE MONTEPÒ

UNE HISTOIRE DE VIN

A le Château de Montepò, Jacopo Biondi Santi dans trouvé les conditions idéales pour couronner de succès son ambitieux projet de valorisation viticole.

Suivez nous sur Instagram
Castello di Montepò – Jacopo Biondi Santi