Jacopo Biondi Santi

UNE HISTOIRE DE VIN

Au cœur de la Maremme, Jacopo Biondi Santi et ses enfants s’emploient à faire perdurer une histoire de vin italien de qualité en la transmettant aux nouvelles générations.
Jacopo Biondi Santi

UNE HISTOIRE DE VIN

Au cœur de la Maremme, Jacopo Biondi Santi et ses enfants s’emploient à faire perdurer une histoire de vin italien de qualité en la transmettant aux nouvelles générations.

C

’est grâce à l’ inventivité passionnée et pertinente qui a toujours animée la famille Biondi Santi que cette dernière s’est distinguée et a conquis ses lettres de noblesse dans le monde viticole italien. Les origines de cette brillante aventure remonte au XIXème siècle quand Ferruccio Biondi Santi créa le premier vignoble de Montalcino avec des vignes d’un clone de Sangiovese sélectionné, appelé «Sangiovese grosso» ou «Brunello»: ce fut le premier pas vers une nouvelle façon de vinifier qui ne tarda pas à entrer dans l’histoire du vin italien.

I

nvesti de la même curiosité et du même esprit innovateur, Tancredi Biondi Santi, le fils de Ferruccio Biondi Santi fut l’un des promoteur de la création du cahier des charges des normes pour le DOCG
(Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantit, l’équivalent de l’ AOC , appellation d’origine contrôlée), ainsi que l’initiateur du si particulier  «exercice» du colmatage des vieilles réserves.
Son fils, Franco, à la tête de l’entreprise familiale pendant 43 ans, s’est appliqué brillamment et sans relâche à élever la marque Biondi Santi comme une référence mondiale en terme d’excellence du savoir faire viticole italien. Cet héritage œnologique extraordinaire, fruit de plus d’un siècle et demi d’Histoire, profite au fils de Franco, Jacopo, qui, dans l’ empreinte laissée par l’esprit d’entreprendre et d’innover de ses ancêtres, a su donner naissance à de nouvelles traditions avec des vins au style contemporain.

C

’est grâce à l’ inventivité passionnée et pertinente qui a toujours animée la famille Biondi Santi que cette dernière s’est distinguée et a conquis ses lettres de noblesse dans le monde viticole italien. Les origines de cette brillante aventure remonte au XIXème siècle quand Ferruccio Biondi Santi créa le premier vignoble de Montalcino avec des vignes d’un clone de Sangiovese sélectionné, appelé «Sangiovese grosso» ou «Brunello»: ce fut le premier pas vers une nouvelle façon de vinifier qui ne tarda pas à entrer dans l’histoire du vin italien.

I

nvesti de la même curiosité et du même esprit innovateur, Tancredi Biondi Santi, le fils de Ferruccio Biondi Santi fut l’un des promoteur de la création du cahier des charges des normes pour le DOCG
(Dénomination d’Origine Contrôlée et Garantit, l’équivalent de l’ AOC , appellation d’origine contrôlée), ainsi que l’initiateur du si particulier  «exercice» du colmatage des vieilles réserves.
Son fils, Franco, à la tête de l’entreprise familiale pendant 43 ans, s’est appliqué brillamment et sans relâche à élever la marque Biondi Santi comme une référence mondiale en terme d’excellence du savoir faire viticole italien. Cet héritage œnologique extraordinaire, fruit de plus d’un siècle et demi d’Histoire, profite au fils de Franco, Jacopo, qui, dans l’ empreinte laissée par l’esprit d’entreprendre et d’innover de ses ancêtres, a su donner naissance à de nouvelles traditions avec des vins au style contemporain.

P

our mener à bien sa vision moderne et courageuse, Jacopo Biondi Santi a choisit le château de Montepò au cœur de la Maremme toscane. C’est là, avec la même détermination que le Château fort médiéval intact depuis des siècles, que Jacopo cultive le Sangiovese BBS 11, patrimoine exclusif de la famille, ainsi que d’autres cépages internationaux, avec lesquels il réalise des étiquettes exprimant la personnalité vigoureuse d’un homme déterminé à construire le futur de sa famille en le rendant toujours plus brillant. Un travail intense ou convergent l’expérience, l’intuition et la rigueur œnologique, dans lequel Jacopo Biondi Santi est aujourd’hui secondé par ses enfants, Tancredi, Clemente et Clio.

P

our mener à bien sa vision moderne et courageuse, Jacopo Biondi Santi a choisit le château de Montepò au cœur de la Maremme toscane. C’est là, avec la même détermination que le Château fort médiéval intact depuis des siècles, que Jacopo cultive le Sangiovese BBS 11, patrimoine exclusif de la famille, ainsi que d’autres cépages internationaux, avec lesquels il réalise des étiquettes exprimant la personnalité vigoureuse d’un homme déterminé à construire le futur de sa famille en le rendant toujours plus brillant. Un travail intense ou convergent l’expérience, l’intuition et la rigueur œnologique, dans lequel Jacopo Biondi Santi est aujourd’hui secondé par ses enfants, Tancredi, Clemente et Clio.


APPROFONDISSEMENT

UN ANCETRE DE LA FAMILLE AU XVIIIEME S…

Giorgio Santi, grâce à ses recherches sur le terrain deux siècles auparavant, avait déjà compris les qualités de cet endroit de la Maremme.

APPROFONDISSEMENT



APPROFONDISSEMENT

UN ANCETRE DE LA FAMILLE AU XVIIIEME S…

Giorgio Santi, grâce à ses recherches sur le terrain deux siècles auparavant, avait déjà compris les qualités de cet endroit de la Maremme.

APPROFONDISSEMENT


Biondi Santi

LA FAMILLE

LE CHÂTEAU DE MONTEPÒ

UNE HISTOIRE DE VIN

A le Château de Montepò, Jacopo Biondi Santi dans trouvé les conditions idéales pour couronner de succès son ambitieux projet de valorisation viticole.

LE CHÂTEAU DE MONTEPÒ

UNE HISTOIRE DE VIN

A le Château de Montepò, Jacopo Biondi Santi dans trouvé les conditions idéales pour couronner de succès son ambitieux projet de valorisation viticole.

Suivez nous sur Instagram

APPROFONDISSEMENT

Giorgio Santi , entre le XVIII et le XIXème siècle, fut l’un des chercheurs, explorateurs les plus importants de la nature en Toscane. Il nait à Pienza en 1746, se diplôme en médecine à Sienne, étudie à Montpelier puis travaille auprès de Lavoisier et Buffon à Paris avant de rentrer à Florence, rappelé par le Grand Duc Pietro Leopoldo qui instaurait une nouvelle chaire de Sciences naturelles et chimiques à l’université de Pise, lui confia un poste de professeur, la direction du musée d’histoires naturelles et la responsabilité du jardin botanique. Dans des écrit qui remontent à 1806 et qui réunissent la chronique de ses voyages en Toscane, Giorgio Santi attestait, déjà à l’époque, des incroyables richesses naturelles du territoire de Scansano et du territoire du Château de Montepò, posant le regard sur les racines d’une entité œnologique, auxquelles plus tard, Ferruccio Biondi Santi donnera ses lettres de noblesse. Jacopo Biondi Santi par son travail et sa volonté marquera d’une griffe unique le Domaine et le Château, possessions appartenant à la famille Biondi Santi, seule.

Castello di Montepò – Jacopo Biondi Santi